L’Etat du Delaware aux Etats Unis est l’exemple d’un paradis fiscal où il y a plus de sociétés enregistrées qu’il n’y a d’habitants. C’est une industrie massive et les immeubles où sont domiciliées les sociétés offshores ne sont que des boites aux lettres. Le Delaware est l’un des endroits les plus secrets pour ouvrir une société. Personne ne peut obtenir le nom direct de la personne propriétaire de la société, le FBI, les Etats étrangers non plus.

L’enquêteur peut cependant proposer à travers ses recherches d’obtenir légalement le nom de l’entité, le numéro de fichier, la date d’enregistrement de la société, le nom de l’agent qui a enregistré la société, l’adresse et les différents numéros de téléphone. Ces informations seront des indices pour poursuivre les recherches et pouvoir constater l’ampleur du montage financier.

Ceux qui peuvent être intéressé par ce type de prestations sont les multinationales aux entreprises les plus obscures comme des criminels, des terroristes, des trafiquants d’êtres humains, les évadés fiscaux etc…

Ouvrir un compte au Delaware, comme dans tout paradis fiscal, est légal. Ce qui est interdit c’est de s’en servir pour cacher de l’argent sale ou non déclaré. Et ces informations recueillies par l’enquêteur de droit privé vont être primordiales lors de la rédaction de son rapport d’enquête qui sera soumis au magistrat français dans le but de défendre les intérêts des victimes.